Comment choisir un vétérinaire ?

A tout âge de votre chien, le vétérinaire est une personne incontournable et son choix mérite d’être réfléchi pour assurer la meilleure connexion avec vous pour le bien-être de votre chien. Voici quelques critères pour vous aider à choisir.

La localisation du vétérinaire

Il est judicieux de choisir un vétérinaire situé dans votre quartier. Idéalement, ce serait même parfait de pouvoir vous y rendre à pied, permettant ainsi à votre animal de faire ses besoins sur le trajet et de se défouler avant le stress éventuel de la consultation.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

La réputation

N’hésitez pas à demander le nom de leur vétérinaire aux propriétaires de chiens que vous croisez régulièrement dans votre quartier. Bien entendu, ne vous fiez pas qu’à un seul avis car celui-ci est forcément très subjectif.

Les horaires d’ouverture

Il est important de choisir un vétérinaire dont les horaires de consultation correspondent au mieux à vos propres disponibilités. Pour une simple consultation ou une vaccination, il est intéressant de choisir un vétérinaire qui pourra vous recevoir au moment de la pause déjeuner, en soirée, voire le samedi, si vous travaillez.

Les tarifs

De plus en plus de vétérinaires se sont mis au web et ont un site présentant leur activité. Cela peut vous permettre de glaner des informations précieuses, notamment pour comparer le prix d’une consultation simple qui est un bon indicateur. Attention cependant à ne pas vous baser uniquement sur ce critère car le mieux-disant n’est pas toujours le plus compétent. D’où l’intérêt de combiner avec les critères précédents.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

 La taille du cabinet

Aujourd’hui, la plupart des vétérinaires exercent dans des « cliniques ». Mais ce terme n’est pas utilisé pour « faire sérieux » ; il correspond à une désignation légale, régie par un arrêté relatif aux catégories de domiciles professionnels vétérinaires. Cet arrêté définit 3 catégories dont les différences se situent essentiellement au niveau du nombre de personnels et d’équipements :

  • Le « cabinet vétérinaire » doit comprendre : un lieu de réception, une pièce réservée aux examens et interventions médico-chirurgicales proposés.
  • La « clinique vétérinaire » est plus grande car elle dispose d’espaces pour l’hospitalisation, en séparant les animaux contagieux et non-contagieux. Doivent être présents également dans la clinique les équipements pour examens radiologiques et biologiques, appareils d’anesthésie et de réanimation, moyens de stérilisation des instruments et du linge. Une clinique vétérinaire doit employer au moins un auxiliaire.
  • Vient enfin le « centre hospitalier vétérinaire » qui réunit au moins 6 vétérinaires à temps plein et au moins autant d’auxiliaires. Il assure la gestion des urgences et doit disposer d’une liste très précise d’équipements et de locaux.
  • Enfin si vous habitez près de Maisons-Alfort, de Lyon, de Nantes ou de Toulouse, vous pouvez aussi prendre un rendez-vous pour une consultation dans l’un des 4 Centres hospitaliers universitaires vétérinaires de France : le pré-diagnostique est réalisé par des élèves-vétérinaires puis vous rencontrez le spécialiste. Avantages : tous les équipements sont sur place et les tarifs sont légèrement moindres. Inconvénients : il faut souvent attendre longtemps avant d’avoir un rendez-vous et une fois sur place, la consultation est longue.

La gestion des urgences

Seules quelques cliniques vétérinaires assurent les urgences en assurant la présence d’un vétérinaire 24h/24 et 7j/7. Néanmoins, même si le vétérinaire de votre choix n’est pas toujours présent, vous avez deux solutions : soit appeler votre vétérinaire habituel dont le répondeur vous donnera le numéro d’urgence (comme pour les pharmacies, il s’agit d’un système de vétérinaire de garde), soit appeler directement la clinique d’urgence que vous aurez préalablement identifiée. Dans tous les cas, pas d’inquiétude pour le suivi de votre animal : tout sera consigné dans la plate-forme de mise en relation entre professionnels et votre vétérinaire habituel sera informé des soins ou interventions apportés à votre chien en son absence.

L’ordre des critères ci-dessus n’est pas imposé. Libre à vous de choisir vos priorités. Par contre, celui qui suit est incontournable.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

Le relationnel

Une fois que vous avez étudié tous ces critères et choisi en connaissance de cause, il se peut que vous n’accrochiez pas du tout avec le vétérinaire élu. Ce critère est donc tout aussi primordial que les autres. Vous devez pouvoir vous sentir suffisamment à l’aise et en confiance avec votre vétérinaire pour lui poser toutes vos questions, sans craindre de vous sentir bête ou trop inquiet. Rappelez-vous que VOUS vivez avec votre animal au quotidien. C’est vous qui allez pouvoir identifier le moindre trouble chez votre chien. Il est donc crucial que vous puissiez librement échanger au sujet de la santé ou du comportement de votre chien avec votre vétérinaire. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à changer de praticien. C’est votre droit.

En savoir plus : dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble
Partagez !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *