Kit d’accueil du chiot

Les animaleries regorgent de produits tous plus attirants les uns que les autres, estampillés « spécial chiot ». Comment s’y retrouver ? De quoi avez-vous vraiment besoin pour accueillir votre chiot ? Voici quelques conseils.

Le premier objet indispensable est la caisse de transport. Vous allez en avoir besoin dès que vous allez quitter l’élevage pour transporter votre joli chiot dans votre voiture. Si votre éleveur est un professionnel, il aura certainement commencé à préparer votre chiot, quelques jours avant son départ, à dormir dans ce genre d’abri. Bien entendu, vous choisirez la taille de la caisse en fonction de celle de votre chien à la taille adulte.

dog & lifestyle le magazine art de vivre ensemble

L’idéal est de la choisir en plastique avec une grille métallique (résistante aux mordillements) et avec une poignée. Une fois chez vous, la caisse de transport deviendra le panier de votre chiot. Découvrez les vertus formatrices de la caisse de transport.

Pour la rendre confortable, il vous faut un matériau chaleureux et lavable facilement en raison d’inévitables petits accidents de propreté qui ne manqueront pas d’avoir lieu au début de l’apprentissage. Je vous conseille donc soit une serviette en éponge, soit une couverture polaire qui a l’avantage d’apporter moelleux et douceur et de pouvoir être coupée pour s’ajuster à l’intérieur de la caisse de transport. Dans les deux cas, prévoyez au moins un jeu de deux exemplaires pour en avoir toujours au moins l’un disponible pendant que l’autre sera dans la machine à laver ou en train de sécher.

Vous allez nourrir votre chiot. Prévoyez donc une gamelle. Ici aussi la variété des produits disponibles ne simplifie pas le choix. Personnellement, je vous conseille l’inox. C’est hygiénique (passe au lave-vaisselle), c’est solide (résiste aux mordillements) et c’est joli. La gamelle en inox s’insère souvent dans un support qui vous permettra de satisfaire votre envie d’originalité. Renoncez au plastique (qui se mordille) et à la céramique (trop fragile).  Pour son repas, renseignez-vous auprès de l’éleveur pour connaître les croquettes qu’il aura pris l’habitude de manger afin d’acheter les mêmes, au moins pour le premier mois d’acclimatation.

Deux jouets sont suffisants au départ : l’un de type peluche pour rassurer votre futur chiot et l’autre de type kong. En plus de la tendance naturelle des chiens à découvrir leur environnement en le mordillant, votre nouveau chiot de deux mois aura sa dentition de lait. A partir du quatrième mois, ses dents provisoires seront progressivement remplacées par les dents définitives. Cela va occasionner quelques douleurs au niveau des gencives qu’il va chercher à soulager en mordillant. D’où l’intérêt de choisir un jouet robuste. Dans tous les cas, ne pas le laisser jouer sans surveillance.

dog & lifestyle le magazine art de vivre ensemble
Enfin ce n’est qu’une fois que vous aurez votre chiot dans les bras que vous connaîtrez son tour de cou. Prévoyez donc de vous arrêter dans une animalerie sur le chemin de retour de l’élevage pour acheter une laisse et un collier à votre nouveau pensionnaire. Préférez les modèles en nylon : robustes, ne craignent pas trop les mordillements, et beaucoup de choix dans les tailles et les couleurs. Prêtez cependant une attention toute particulière au système de fermeture : il doit être rapide et solide. Rappelez-vous qu’au début, vous allez sortir votre chiot une dizaine de fois par jour alors simplifiez-vous la vie ! Même si vous allez d’abord habituer votre chiot à marcher en laisse plutôt que libre, mieux vaut tout de même prévoir une médaille à accrocher à son collier. Si votre chien venait à s’échapper, une médaille avec votre numéro de téléphone sera la bienvenue.

Vous voici prêt à accueillir votre 8ème merveille du monde et à commencer ensemble de nouvelles aventures.

Profitez-en bien !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *