La trousse de toilette – le minimum incontournable

Chaque race de chien a des besoins spécifiques pour l’entretien hebdomadaire de son pelage. Comment imaginer prendre soin de la fourrure du chien chinois à crête de la même manière que de celle du lévrier afghan?

Pourtant dans les deux cas, le moment du toilettage est crucial. Il permet de vérifier l’état de santé de votre chien en détectant par exemple la présence de parasites ou toute sorte d’irritation de la peau. C’est aussi un moment privilégié de contact avec votre chien à condition de l’avoir habitué dès son plus jeune âge à être manipulé.

Regardons maintenant les outils de base pour chaque étape.

  1. Démêler : ne sont ici concernés que les chiens à poils longs. Pour les chiens à poils ras, allez directement à l’étape suivante (sans passer par la case départ !). Vous pouvez utiliser ici une brosse à picots et mouiller le poil au préalable avec une lotion de soin. Pour les poils longs et soyeux, vous pouvez fignoler en passant un peigne à fines dents pour vérifier que n’avez oublié aucun nœud. Pour les poils longs et épais (avec sous-poil) ou frisés, tournez-vous plutôt vers une carde (en adaptant la taille des dents à l’épaisseur du poil).
  2. Ôter les poils morts…et éviter ainsi qu’ils ne se retrouvent accrochés à vos tapis ou regroupés en embuscade sous vos meubles à attendre la riposte de l’aspirateur. C’est une étape qui n’est pas nécessaire toutes les semaines mais au moins une fois par mois. L’outil le plus efficace est le Furminator, disponible aujourd’hui dans plusieurs tailles et couleur. Une fois que vous l’aurez essayé, vous ne pourrez plus vous en passer. Vous n’imaginiez pas que votre chien avait autant de poils sur le dos ! Une précaution cependant : bien garder les dents du peigne parallèles à la peau du chien pour ne pas le blesser ou irriter son épiderme. Pour éviter toute irritation, cette étape peut être limitée à une fois par mois en période ordinaire et deux fois par mois en période de mue.
  3. Lustrer et faire briller. Rien de tel ici que la brosse en poils de sanglier. C’est à ce moment que vous pouvez utiliser un spray lustrant ou parfumant. Personnellement, j’utilise l’huile de vison pour le poil long et soyeux de Lasko Boy. L’huile de vison est parfaite pour hydrater le poil et doper sa couleur. Par contre son parfum n’est pas du goût de tout le monde.
  4. Reste à nettoyer les yeux et les oreilles. Pour celles-ci, préférez une consistance « lait » qui adhère bien aux parois mais ne graisse pas. Instillez la valeur d’un petit pois de lait auriculaire au début de chaque conduit auditif, massez légèrement et laissez votre chien se secouer pour « décoller » les excès de cérumen que vous pouvez ensuite retirer avec un peu de papier essuie-tout. JAMAIS de coton qui pourrait laisser des fibres NI de coton-tige, trop dangereux en cas de mouvement brusque de votre chien. Pour les yeux, l’hydrolat bio de bleuet est parfait en soin régulier.

En résumé, voici la photo de la trousse de toilette de Lasko Boy :

♥ En bonus, ajoutez un pilulier de comprimés de levure de bière dans la trousse de beauté de votre chien. Il s’agit d’une friandise peu onéreuse que vous pouvez donner à votre animal en fin de toilettage pour le féliciter  pour sa patience et renforcer son poil en même temps. C’est tout bénéf’.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *