Le Waf : 1er café chiens en Europe

Depuis deux mois, Ophélie Poillion a ouvert à Lille le premier café chiens en Europe pour répondre au manque d’affection à la fois des chiens et des humains. Elle nous raconte son expérience avec conviction et enthousiasme.

Présentez-nous le concept du Waf :

Il s’agit de répondre à deux problématiques que j’ai observées et qui m’ont aidée à mettre au point mon projet. La première, c’est que de nombreuses personnes aiment les chiens mais n’en ont pas, pour diverses raisons (faute de place ou faute de temps pour s’en occuper correctement) et se retrouvent en manque d’affection canine. La deuxième, c’est le nombre toujours trop important de chiens abandonnés qui, eux, sont en manque d’affection humaine. Le Waf c’est donc un lieu de rencontre de ces deux populations… avec du café et des gâteaux pour la convivialité.

dog & lifestyle le magazine art de vivre ensemble

C’est un concept nouveau ?

En Europe, oui, et je suis fière d’avoir ouvert le premier à Lille. On trouve seulement deux autres cafés de ce genre dans le monde : l’un à Séoul et l’autre à Los Angeles.

Comment l’idée vous est-elle venue ?

Je m’étais lancée dans des études de droit pour m’apercevoir que ce n’était pas ce qui me convenait. Après une année sabbatique au Vietnam j’ai décidé de suivre un Master 2 en Entrepreneuriat et management de l’innovation à l’IAE de Lille pour monter ma société. Déjà convaincue que je voulais être en contact avec des chiens, je cherchais une solution pour ne pas travailler dans un contexte de maladie comme chez un vétérinaire ou d’abandon comme dans les refuges. Je connaissais le concept du café à chats mais l’équivalent canin n’existait pas encore. J’y ai vu une opportunité et je me suis lancée.

Comment ce concept est-il accepté ?

Depuis l’ouverture, c’est-à-dire il y a deux mois, le succès est au rendez-vous. L’attrait de la nouveauté a fait mouche chez les humains et les chiens sont très à l’aise avec les clients. Les premiers retours sont très positifs. La première réaction est souvent l’étonnement car le café ne « sent pas le chien » ! Nous y faisons très attention et nettoyons soigneusement les locaux, matin et soir. Les clients nous félicitent sur la chaleur de l’endroit où tout le monde se sent à l’aise : les chiens ont investi les locaux et dorment sur les canapés ; les humains se sentent comme à la maison avec le système des boissons à volonté que l’on se sert soi-même.

Quel est le profil de vos clients ?

Pour le moment c’est très varié : des personnes âgées, des étudiants, des jeunes couples ou des familles qui ont tous en commun d’aimer les chiens et d’avoir envie de profiter de leur compagnie.

Concrètement que fait-on au Waf ?

Au Waf, on ne paie pas en fonction de ce que l’on consomme mais en fonction du temps qu’on passe sur place. Le thé, le café et les sirops sont à volonté, mais en revanche la ½ heure est à 4 €, puis 6 € l’heure (avec tarif dégressif prévu au-delà). On propose aussi des gâteaux, tous à 2 €.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

Combien de chiens se trouvent actuellement dans votre café chiens ?

Dans le café, il y a 9 chiens en tout. 4 sont à moi et constituent un cœur de meute stable. Ils montrent l’exemple aux nouveaux arrivants canins et clarifient les liens hiérarchiques. Les clients humains qui reviennent au café ont aussi plaisir à retrouver : Wookie, Marley, Zazou et Muffy. 2 autres sont à mes deux collègues, Noémie et Juliette. Les 3 derniers viennent de nos refuges partenaires et sont candidats à l’adoption. Par exemple, dès l’ouverture du Waf, Pépé a été adopté par un de nos clients alors qu’il était à la SPA depuis des mois. Nous comptons déjà 4 adoptions depuis le lancement du concept. Ces premiers succès viennent conforter nos valeurs : lorsque vous voyez un chien dans un chenil, il vit derrière des barreaux, aboie souvent voire peut-être agressif ou stressé. Alors que lorsque nos clients les côtoient au Waf, ils découvrent des chiens propres et à l’aise donc plus propices à correspondre à leurs envies.

Comment gérez-vous la cohabitation de tous ces chiens dans le Waf ?

Dès le début, je me suis associée avec un éducateur canin car j’ai beau être une passionnée des chiens, bien les éduquer requiert des compétences bien spécifiques.

Et en dehors des horaires d’ouverture, où sont les chiens ?

Tous chez moi et c’est déjà un travail à temps plein !

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

Comment conciliez-vous les règles d’hygiène de la petite restauration et la présence des chiens ?

Il n’y en fait aucune loi qui interdit la présence d’un chien dans un restaurant. C’est la décision du gérant. Bien entendu, en ce qui concerne l’hygiène alimentaire, des normes strictes sont à respecter et je suis d’ailleurs accompagnée par la DDPP (Direction Départementale de Protection des Populations) sur ce point : les chiens n’ont pas accès à la cuisine et nous proposons aussi une salle où les clients peuvent manger sans être entourés de chiens, notamment pour les enfants qui viennent au café et qui vont avoir du mal à mettre leur gâteau hors de portée d’un chien par exemple.

Comment voyez-vous évoluer votre concept dans les années à venir ?

Idéalement, mon souhait serait d’en ouvrir d’autres.

Qu’est ce qui rend unique chacun de vos chiens ?

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

Wookie est le premier chien que j’ai adopté. C’est ma chef de meute. Elle est très grande, très belle et très poilue. C’est une bonne pâte. Zazou est le plus câlin de la bande ; il choisit un client, se cale contre lui et ne bouge plus. Muffy, c’est le beau gosse de la meute et il le sait ! Et enfin, Marley est le chien tout-terrain : il sait faire des câlins, il sait jouer et il déborde d’énergie.

Vous habitez sur Lille et sa région ou êtes de passage ? 
dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensembleAlors rendez-vous au Waf, 
au 57 rue de la Barre 
(quartier de la Citadelle)

Horaires d’ouverture:
Lundi: 14h-19h
Mercredi au Dimanche: 11h – 19h
Fermé le Mardi
Partagez !
 

One comment

  1. Quelle belle initiative ! Je ne suis pas à Lille mais lorsque j’y passerai je ferai sans aucun doute un tour dans ce joli café. Comment mêler l’utile à l’agréable, histoire que tout le monde finisse par y trouver son compte.. Je trouve ça génial, bravo ! 🙂

Répondre à Camille Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *