Rencontres d’Arles 2018 : William Wegman & ses Braques de Weimar

Pour leur 49e édition, les Rencontres de la photographie d’Arles proposent, depuis le 2 juillet et jusqu’au 23 septembre prochain, une exposition des derniers clichés du photographe américain William Wegman qui s’est rendu célèbre en mettant en scène ses Braques de Weimar.

Né en 1943 dans la Massachussetts, William Wegman souhaite devenir peintre. Il suit donc des études de peinture à Boston, puis dans l’Illinois. Une fois diplômé, il devient professeur de peinture à l’Université du Wisconsin et commence à s’intéresser à la photographie. Sa femme souhaiterait un chien mais William Wegman refuse.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

Ils déménagent ensuite à Los Angeles où sa femme retente sa chance car elle souhaite un dalmatien. L’artiste finit par accepter mais aucun chiot n’est alors disponible. Ils tombent cependant sur une petite annonce dans le journal proposant un chiot Braque de Weimar. C’est le coup de foudre pour sa femme mais William, toujours réticent, préfère s’en remettre au hasard. Il lance une pièce : côté pile, ils repartiront avec le chiot, côté face… La pièce retombe cinq fois de suite côté pile ! William Wegman décide de l’appeler Man Ray, en hommage au peintre et photographe surréaliste.

Man Ray accompagne son maître tous les jours dans son atelier et cherche inlassablement à attirer l’attention de l’artiste. C’est alors que William Wegman a l’idée surprenante pour l’époque de photographier son chien car celui-ci se calme et se fige immédiatement lorsque l’appareil photo est pointé vers lui. Et c’est le début d’une œuvre :

  • Reconnaissable au premier coup d’œil : l’artiste met en scène son chien et ses successeurs dans des portraits anthropomorphiques mais très épurés. Le gris caractéristique des Braques de Weimar est sublimé par le travail de l’artiste et leur regard jaune ou bleu toujours un peu mélancolique.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

  • Décalée : à travers ses clichés et ses collections thématiques, William Wegman reprend souvent avec humour les codes de nos sociétés contemporaines en y remplaçant l’humain par un chien qui devient une métaphore de nos comportements. Il fait porter à ses chiens des costumes de grands couturiers ou encore les installe sur du mobilier de grands designers.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

  • Prolifique : William Wegman a consacré près d’une dizaine d’ouvrages thématiques à la mise en scène de ses Braques de Weimar. Il a également réalisé plusieurs livres d’apprentissage pour enfants – compter, écrire, découvrir la géométrie – à travers les photos de ses chiens.

dog & lifestyle le magazine canin art de vivre ensemble

  • Respectueuse : avec l’aide d’une assistante, l’artiste place ses chiens sur une plateforme permettant à la fois un cliché vertical et un chien – naturellement horizontal – intégralement visible sur la photo. En vivant au quotidien avec ses modèles, William Wegman connaît le caractère de chacun et le respecte dans ses mises en scène : « L’un de mes mâles, Chip, avait une tête à chapeaux, tandis que son oncle, Chundo, ne supportait pas d’avoir quelque chose sur la tête : il mettait alors les oreilles en arrière et semblait avoir honte. »
- Rétrospective William Wegman, Being Human, du 2 juillet au 23 septembre, aux Rencontres de la photographie d’Arles;
- Le site de l’artiste
 

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *