Séverine Paraillous et son chien en privé

Dog & Lifestyle a rencontré Séverine Paraillous, co-fondatrice de Mon Animal Privé, le premier site de ventes privées pour chiens et chats. Elle nous parle de sa relation complice avec sa chienne Boo.

Qui est Boo ?

C’est une femelle bouledogue anglais de 3 ans. Nous avons choisi ce nom en référence à la petite fille dans le dessin-animé Monstres & Cie.

dog & lifestyle le magazine art de vivre ensemble

Comment est-elle entrée dans votre vie ?

Avec mon conjoint nous habitions sur Paris. Puis on a décidé de venir s’installer à Bordeaux, ville dont je suis originaire. Ici nous avons une maison avec un jardin. Nous avons commencé à discuter animaux, sachant que je n’avais eu jusqu’ici que des chats car je ne pouvais pas alors assumer les contraintes de sorties d’un chien. Mon conjoint, lui, était plutôt dans le camp des amateurs de chiens. Un jour, je suis rentrée à la maison et j’ai découvert cette petite boule de poils… et je suis devenue chien aussi.

Il était donc sûr de lui ?

En réalité, l’effet de surprise n’a pas été total car cela faisait un moment qu’on en parlait ensemble. Chacun de notre côté nous avions toujours été entourés d’animaux et il savait que j’aimais les bouledogues, anglais ou français. Et Boo a su tout de suite se faire aimer.

Pourquoi votre chienne est-elle si spéciale ? Quelles sont ses 3 plus grandes qualités ?

C’est une chienne très facile, du coup je l’emmène partout avec moi. Et elle fait craquer tout le monde car elle est très sociable. Et ce que j’adore, c’est son côté très joueur car elle s’amuse d’un rien : faire les poubelles ou mâchouiller une bouteille en plastique. Elle est toujours prête à nous faire la fête et a vraiment une bouille extra. En plus elle n’aboie pas. Bref, elle est super cool !

Et son plus gros défaut ?

Je connaissais la réputation des Bouledogues mais j’espérais qu’elle saurait se tenir. Mais non : elle rote comme un mâle !

Quelles activités pratiquez-vous avec elle ?

Je l’amène partout avec moi. On se balade, on va à la mer ou à la montagne. Elle adore l’eau : s’il n’y a qu’une seule flaque aux alentours, c’est pour elle. Et s’il y a de la boue c’est encore mieux ! Cet été, pour la rafraîchir, nous lui avons même acheté une petite piscine.

Est-votre chien ou celui de votre conjoint ?

C’est notre chien à tous les deux. Toujours dans nos pattes. Mais c’est vrai que nous n’avons pas les mêmes rapports. J’ai tendance à être « un peu gaga » devant elle. Mon conjoint est beaucoup plus mesuré (c’est un homme !) mais c’est très fusionnel avec nous deux.

Comment vous est venue l’idée de lancer Mon Animal Privé ?

Avec mon associée, comme beaucoup de femmes, nous étions tous les matins sur les sites de ventes privées. Un jour, un ami invité à un mariage est venu nous voir en nous demandant un conseil pour habiller son chien car il n’avait rien trouvé sur Internet. C’est là qu’on a découvert qu’il n’existait aucun site de ventes privées dans ce secteur, ni pour des produits originaux, ni pour des objets du quotidien. Et c’est comme ça que nous avons décidé de nous lancer, également au vu des chiffres : en France, il y a 20 millions de chiens et de chats (soit un foyer sur deux) et les dépenses pour nos animaux s’élèvent à 4.6 milliards d’euros par an.

Quel est le principe de Mon Animal Privé ?

Comme pour d’autres sites de ventes privées, nous avons deux vocations : soit la liquidation de stocks, soit la promotion d’une marque ou d’un produit qui se lance. Et les produits sont à destination des propriétaires de chiens ou de chats.

De quand date le lancement officiel ?

Le 29 juillet dernier.

Et votre dernier coup de cœur dans les produits que vous avez repérés ?

J’ai découvert la marque BonChic, BonChien, une marque tendance et française qui fait de très jolis vêtements et accessoires.

Votre dernière colère ?

Les abandons au moment des vacances. Cela me révolte d’imaginer que des gens peuvent laisser leur chien au bord de la route. L’achat ou l’adoption d’un chien n’est pas un acte qui se fait sans réfléchir. Avoir un chien c’est beaucoup d’amour mais ce sont aussi quelques contraintes qu’il faut garder en tête. Il faut réfléchir avant. Une fois chez vous, le chien n’attend que vous, vous êtes son repère. Je n’arrive même pas à imaginer comment on peut faire cela.

Un grand merci à Séverine pour son enthousiasme. 
Inscrivez-vous sur Mon Animal Privé et ne manquez plus une vente privée.dog & lifestyle le magazine art de vivre ensemble
Partagez !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *