(Re)-découvrir Renoir à la Fondation Gianadda

Les Suisses aiment les chiens et assument cet attachement. C’est ainsi que vous pouvez vous balader au milieu de grands tableaux, votre chien sous le bras.

Plus précisément, le deal est « dans un sac fermé », ce qui limite – je le reconnais – la taille du chien avec lequel vous pouvez vous prêter à cette expérience du reste suffisamment rare pour être néanmoins soulignée. Cela se passe au plein cœur de la région du Valais, à Martigny, à la Fondation Pierre Gianadda.

Fontaine Miró © Mirabelle

Jusqu’au 23 novembre prochain, vous pouvez admirer la rétrospective conséquente consacrée à Renoir. Vous retrouverez des toiles connues et en découvrirez d’autres moins célèbres mais illustrant toutes la maîtrise du peintre et son amour pour les portraits de femmes.Vous vous promènerez ensuite dans le jardin au milieu des statues et œuvres d’art avant de retourner au sous-sol du musée pour admirer la collection de voitures anciennes, toutes certifiées en état de marche en sous-sol.

Ne partez pas enfin sans vous être penchés sur l’origine de la création de cette fondation. Léonard Giannada, ingénieur, a acquis un terrain pour y construire un immeuble. En commençant les travaux, il y découvre les vestiges du plus vieux temple gallo-romain connu en Suisse. La même année, en 1976, son frère Pierre meurt dans un accident d’avion. Très affecté par la perte de son frère, Léonard décide de construire une fondation pour sauvegarder les vestiges du temple et perpétrer la mémoire de son frère défunt. Depuis, chaque année, deux grandes expositions picturales (hivernale et estivale) y sont organisées.

Pendant que vous serez à Martigny, n’hésitez pas à visiter le Musée du Saint-Bernard à deux pas de la Fondation Gianadda.

 

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *