Un prix pour un âne et une abeille ?

Une fois n’est pas coutume : je vais vous parler d’un livre qui ne parle pas de chien. Mais pourquoi, alors, choisir d’y consacrer un article sur Dog & Lifestyle ?

Tout simplement parce que L’âne et l’abeille écrit par Gilles Lapouge (éditions Albin Michel) est le lauréat du dernier prix littéraire qui traditionnellement clôt la saison des récompenses : le Prix littéraire 30 Millions d’Amis.

image article 30m amis

Cette récompense a été créée en 1982. Chaque année, elle distingue un roman ou un essai qui met l’animal à l’honneur, comme sujet principal ou non. Décerné dans le Salon Goncourt chez Drouant à Paris, ce prix est le fruit de la sélection du jury composé de personnalités connues pour leur intérêt plus ou moins médiatisé pour la cause animale : Reha Hutin (co-créatrice de la Fondation 30 millions d’Amis, elle poursuit activement le travail engagé avec son mari, aujourd’hui décédé), Françoise Xénakis, Michel Houellebecq, Frédéric Lenoir, Didier Decoin de l’Académie Goncourt, Jean-Loup Dabadie et Frédéric Vitoux de l’Académie française, Irène Frain et Didier van Cauwelaert. Choisir l’angle animal pour mettre en lumière un ouvrage, c’est attirer une part de public qui ne serait peut-être pas allé directement vers ce livre. C’est aussi prouver que l’on peut s’intéresser à la cause animale et être sensible à la richesse d’un style littéraire ou à son apport en termes de connaissances nouvelles. Alors, de quoi parle cet ouvrage ? Tout est parti d’un poème appris à l’école par l’auteur :

« Francis Jammes est un très beau poète. Un jour, il a mis dans un quatrain un âne et une abeille. Je me suis demandé pourquoi il avait réuni ces deux animaux. J’ai comparé les labeurs de l’abeille avec la philosophie espiègle de l’âne. J’ai jeté un œil dans les ruches, dans l’atelier où les hyménoptères fabriquent le nectar des dieux. Et j’ai cru repérer le lieu où les deux animaux affichent leur ressemblance. Ce lieu est la sexualité : l’insecte et le mammifère défient la loi fondamentale : tu n’aimeras pas un individu d’une autre espèce que la tienne. Ils désobéissent. Ils aiment ceux qu’ils aiment, et tant pis si les dieux froncent le sourcil. Pareille révolte contre l’ordre des choses est sans exemple. C’est elle qui a permis à l’âne d’introduire sur la terre un individu qui n’avait pas été dessiné dans les cartons de Dieu, le mulet, et à l’abeille de renouveler le miracle de la vie en faisant l’amour avec les roses. »

(Extrait du site de l’éditeur)

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à retrouver le palmarès des années précédentes. Et puis les fêtes de fin d’année approchant, pourquoi ne pas en profiter pour faire une bonne action en soutenant la Fondation 30 Millions d’Amis dans ses actions et combats en faisant un don ? Souvenez-vous, ces derniers mois on a beaucoup parlé du changement de statut juridique de l’animal. Savez-vous que tout cela a démarré grâce à un manifeste lancé par la Fondation et signé par 24 intellectuels, accompagné d’une pétition signée par plus de 700 000 personnes pour défendre cette cause ?

Partagez !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *